Des retrouvailles bienvenues pour les Jeunes Agriculteurs de l’Ile-de-France !

 Après quelques mois d’absence, en raison du contexte sanitaire, les Jeunes Agriculteurs des cinq cantons de l’Ile-de-France Ouest ont pu se retrouver à l’occasion des traditionnelles réunions de canton.

 Bien que les échanges n’aient jamais cessés entre nos jeunes agriculteurs, ils n’avaient pu se réunir comme à leur habitude pour des moments conviviaux. Les réunions, organisées tout au long de la semaine dernière, ont permis de revenir sur la période sanitaire et ses conséquences sur la santé économique des exploitations agricoles et plus particulièrement celles appartenant à la filière horticole. Ils se sont félicités de la mise en place de mesures d’urgences par le Conseil Régional d’Ile-de-France ainsi que par les départements des Yvelines et de l’Essonne. Ce soutien sera le bienvenu pour l’ensemble des filières touchées.

En soutien à nos soignants, nos horticulteurs et nos producteurs franciliens, les Jeunes Agriculteurs d’Ile-de-France ont passé commande de bouquets de muguets cultivés dans les Yvelines et de pommes produites dans le Val d’Oise et de l’Essonne, qu’ils ont offert à des équipes soignantes en milieu hospitalier. Faute d’avoir pu réunir les adhérents lors de la distribution, les réunions ont permis de revenir sur cette opération de solidarité et de remercier l’implication de chacun.

L’actualité syndicale, en ce début d’année a été particulièrement mouvementée. Les récentes évolutions réglementaires relatives aux Zones de Non Traitement restent évidemment dans les esprits de tous. Les jeunes agriculteurs d’Ile-de-France restent attentifs et suivront de près les résultats de la Concertation publique menée par la Chambre d’Agriculture d’Ile-de-France sur les Chartes départementales d’engagement. Ils continueront de défendre leurs pratiques basées sur le bon sens et le pragmatisme.

Le traitement de l’agriculture par les médias durant la période de confinement a également été évoqué ; entre méconnaissance des pratiques agricoles et reconnaissance envers leur engagement quotidien pour nourrir la population, les agriculteurs ont bien souvent été au cœur de l’actualité. Malgré les articles à charge, cette période a permis de rappeler que l’agriculture était essentielle dans le quotidien de chacun. De nombreux citoyens se sont tournés vers les points de vente directe à la ferme pour se nourrir. Espérons que cette tendance se poursuive.

Enfin, malgré l’annulation du Festival de la Terre en 2020 en raison du contexte sanitaire, l’ensemble des cantons reste mobilisé pour préparer l’avenir !